Le tour de France de la Souris Verte : Rouen

Dans le cadre de son tour de France, la rédac’ de la Souris Verte s’arrête aujourd’hui à Rouen pour interviewer Antoine.

Rédac SV : Salut Antoine, ça va ? Qui es-tu ?

Bonjour la Souris Verte, ça va très bien ! Je suis Antoine, je suis originaire de Rouen mais je fais des études de Sciences Politiques en Région Parisienne, à Saint-Denis, ce qui ne m’empêche pas de militer dans ma ville d’origine !

Rédac SV : Tu es donc engagé à Rouen dans la politique de ta ville. Quel est ton ressenti ? Quels sont les enjeux à Rouen ?

Rouen est la capitale de la (Haute-)Normandie. Avec une agglomération de plus de 500.000 habitants, elle est au cœur du plus important bassin de vie du Nord-Ouest. C’est une ville médiévale avec un très beau centre historique mais c’est aussi une ville très industrielle avec l’un des plus importants ports maritimes de l’hexagone. Entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et les années 90, la ville a toujours été dirigée par des centristes mais depuis une vingtaine d’année, elle a changé de couleur politique à chaque élection municipale ! Les rouennais-es ont à peu près tout essayé, sauf les écologistes !

En 2008, une liste d’union de la gauche PS-Verts-PCF l’a emporté dès le premier tour avec près de 55 % des voix, face à une liste de centre-droit. Aujourd’hui, la gauche comme la droite partent divisées.

En effet, en 2010, à la suite de désaccords avec la maire socialiste Valérie Fourneyron, les écologistes ont quitté tous leurs postes d’adjoints. Cette année, ils sont présents sur une liste citoyenne et écologiste (29 personnes sur 55 ne sont pas membres d’un parti politique).

Les écologistes sont habitués aux bons scores voire aux très bons scores à Rouen où, en 2009, ils avaient réalisé un score de 21 %, très loin devant les socialistes à 17 % et pourraient créer la surprise au premier tour en arrivant devant la liste PS-PCF du maire sortant.

Rédac SV : Pourquoi tu as choisi de t’investir dans la politique de ta ville aux côtés de Jean-Michel Bérégovoy, tête de liste de la liste citoyenne et écologiste « Décidons Rouen » ?

Au delà de la simple étiquette écologiste, Jean-Michel Bérégovoy (c’est le neveu de l’ancien premier-ministre pour ceux qui se posaient la question) a mené un véritable travail de terrain. Depuis le début de l’année 2013, de très nombreuses réunions ont été organisées dans tous les quartiers pour construire le projet de manière collaborative, directement avec les habitants.

C’est une manière très intéressante de faire qui a vraiment permis de renforcer les liens avec les citoyen-ne-s. C’est pour cela que beaucoup se sont engagés sur la liste, même si, parfois, ils n’avaient jamais voté écolo de leur vie. Il y a une vraiment bonne ambiance, tout le monde est surmotivé. Un journaliste du coin nous a même confié que, lorsqu’ils tiraient au sort pour savoir quel journaliste allait couvrir quelle réunion publique, ils espéraient tous tomber sur celle des écolos, « parce qu’au moins, chez vous, on est sûr de pas s’ennuyer ! »

Rédac SV : Est-ce qu’il existe une proposition qui te tient à cœur parmi celles qui figurent dans le projet de la liste ?

Ce serait dur de ramener le projet à une seule mesure. Je pense qu’on verra vraiment la différence en matière de démocratie participative, de transports, de culture mais aussi de propreté. C’est LE sujet qui revient le plus souvent à Rouen : tous les habitants que j’ai pu croiser lors du porte-à-porte trouvent que la mairie sortante n’a pas fait assez bien en matière de propreté. Les écologistes veulent découper la ville en quatre secteurs avec des maires de secteurs chargés des questions de propreté pour plus de réactivité en cas de problème.

Rédac SV : Demain, comment tu vois ta ville ?

Écologiste, bien sûr !

En attendant, la campagne continue, je rentre sur Rouen aussi souvent que possible pour aider à la campagne, faire du porte-à-porte, etc… On attend avec impatience de voir les résultats !

NDLR : Selon Antoine, les écologistes auraient pu gagner à Rouen. Il nous expliquait pourquoi plus en détail sur son blog.

 

Résultats 2e tour :

M. Guillaume PENNELLE (FN) : 11,71%

M. Jean-François BURES (Union de la droite) : 41,48%

M. Yvon ROBERT (Union de la gauche) : 46,80%

 

Résultats 1er tour :

M. Guillaume PENNELLE (FN) : 13,37%

M. Frederic PODGUSZER (LO) : 1,03%

Mme Raphaëlle BRANGIER (Front de gauche) : 5,32%

M. Patrick CHABERT (UDI) : 13,61%

M. Jean-Michel BEREGOVOY (EELV) : 11,09%

M. Clément LEFEVRE (NPA) : 1,92%

M. Jean-François BURES (UMP) : 23,39%

M. Yvon ROBERT (PS) : 30,23%

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur telegram
Partager sur Telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur Whatsapp

Laisser un commentaire