Elle re-nomme les plantes des rues de Nantes pour changer leur image

Vous l’avez probablement déjà découverte cet été car elle a beaucoup fait parler d’elle, mais comme à La Souris Verte on ne se lasse pas de ce genre d’initiatives, on vous la fait (re)découvrir !

Cet été, plusieurs Nantais ont eu la surprise de voir leurs trottoirs tagués, non pas d’une signature ou d’un dessin, mais de noms plutôt étranges et qui nous sont souvent inconnus.

“Millepertuis”, “Aster des murailles”, “Pariétaire de Judée” ou autres “Paturin” ont ainsi pu être observés dans la préfecture de la Loire-Atlantique. Pour les non initiés ces noms n’évoquent absolument rien. C’est pourtant un réel cours de botanique de rue dont il est question.

Une conteuse nantaise, Frédérique Soulard (dont le site se trouve est à l’origine de cette initiative pour le moins originale. Son but ? Faire changer la vision que les habitants ont des plantes sauvages qui les entoure, celles que l’on appelle communément les “mauvaises herbes”. Et bien toutes ne sont justement pas “mauvaises”, bien au contraire.

Au-delà de cette simple redécouverte des noms des plantes, Frédérique propose également des ateliers au marché afin de mieux faire passer son message. On peut ainsi y partager ses connaissances en herboristerie, mais aussi découvrir les potentielles utilisations de ces plantes à si mauvaises réputations. Une dégustation de tisane sauvage accompagnée de sa tartine de beurre d’orties ou un tartare de plantain vous tente vous fera à coup sûr changer d’avis ses ces herbes méconnues !

Belles_nom_sagine-59640

Belles_nom_ruine_de_rome-793b0

Belles_nom_parie_taire-43094

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur telegram
Partager sur Telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur Whatsapp

Laisser un commentaire