Après la Révolution de Jasmin, la liberté de la presse tunisienne reste fragile

En 2011, la révolution de Jasmin éclatait en Tunisie. Désespéré d’un pouvoir politique corrompu, d’une démocratie inexistante, d’une répression cruelle et d’une situation économique et sociale plus que désagréable, les tunisiennes et les tunisiens sont descendu·e·s dans la rue clamant le départ de Ben Ali et de sa caste au pouvoir depuis l’indépendance. Les journalistes, […]